16 juin 2024

Conseils pour négocier son prêt immo

négocier prêt immobilier

Il faut passer par plusieurs étapes avant d’obtenir un prêt immobilier. L’une d’entre elles consiste à négocier avec la banque afin de souscrire le crédit le plus intéressant avec un taux plus bas et des frais collatéraux avantageux. Dans ce guide, retrouvez quelques conseils pour bien mener la négociation.

Avoir un apport personnel très élevé

Très peu de banques octroient un crédit immo sans apport personnel. Ce dernier doit être au moins 10% du montant total. Il sert à couvrir les frais de garantie et ceux de notaire. Pour ceux qui souhaitent injecter un apport beaucoup plus conséquent, de 15 à 30% du total, il sera plus facile pour eux d’avoir les meilleurs arguments pour négocier leur prêt immo et profiter d’une réduction des taux. Cependant, il n’est pas facile d’avoir ce montant.

Heureusement, certaines solutions vous permettent de vous constituer cet apport. Vous pouvez épargner doucement, voire repousser le projet d’acquisition immobilière le temps de réunir un petit pécule. En outre, pensez à ajouter à votre prêt un crédit avantageux proposé par l’État (PTZ), Action Logement, les collectivités ou autre organisme comme la Caisse de retraite et la mutuelle.

Vous pouvez aussi emprunter de l’argent à votre famille ou vos proches pour le présenter comme votre apport personnel. D’ailleurs, vous leur remboursez cette somme souvent sans payer d’intérêts.

Avoir un taux d’endettement très faible

C’est l’argument phare pour bien négocier votre prêt immo. Vous devrez avoir un taux d’endettement inférieur à la moyenne. Cette capacité d’endettement se définit par la différence entre vos charges financières et vos revenus sur le mois. En général, ce taux ne dépasse pas les 33%. Ce pourcentage est la limite à respecter pour vous permettre de vivre confortablement après avoir payé toutes les charges habituelles comme les assurances, les factures, les prêts, etc.

Si votre taux d’endettement est inférieur à 15%, la banque jugera votre profil comme excellent. Vous pourrez donc mettre en avant cet argument lors de la négociation de votre crédit immobilier. Pour avoir une idée de votre capacité d’endettement, songez à utiliser un simulateur en ligne comme Vousfinancer par exemple.

Faire preuve de revenus importants

Dans certaines circonstances, une banque peut accepter de franchir la limite de 33%. C’est le cas si vous possédez des revenus très élevés. En effet, le taux d’endettement a pour but de garantir à l’emprunteur qu’il aura toujours de quoi vivre après avoir versé toutes ses charges mensuelles. Cette somme est appelée le « reste à vivre ».

Bien évidemment, l’importance de ce dernier ne peut pas être quantifiée de la même manière si vous avez des revenus mensuels à 1 500 euros ou si vous gagnez 10 000 euros par mois. Dans ce second cas, bien que vous payiez 3 333 euros de mensualité (33%), vous avez encore un reste à vivre de 6 666 euros.

  Où et comment trouver son logement ?

Ce qui est très confortable comparé à 1 000 euros si vous versez 500 euros par mois pour les mensualités. Pour faire simple, si vos revenus sont élevés ou que vous possédez un patrimoine important, vous avez de très bons arguments pour mener la négociation dans le bon sens.

Être une fourmi plutôt qu’une cigale

La banque prête toute son attention à votre profil en tant que gestionnaire de compte. D’ailleurs, cela peut définir votre profil d’emprunteur. Elle cherche à déterminer si vous êtes fourmi ou cigale. Avant la négociation du crédit immo avec votre banque, il est donc conseillé d’avoir une gestion financière saine. Évitez d’avoir des découverts, des incidents de paiement et des dépenses superflues qui dépassent vos moyens au cours des derniers mois.

Veillez à ce qu’aucun crédit à la consommation ne soit en cours de remboursement. En cas de pépin, pensez à repousser la demande de crédit de quelques mois. Il serait plus intéressant de le négocier quand votre situation financière sera parfaite. Alors, n’hésitez pas à prendre un peu de recul !

Être un bon client

Avoir un bon profil n’est pas le même qu’être un bon client. Ce sont deux choses très différentes. Le bon profil permet à la banque d’avoir confiance en vous, mais cela ne suffit pas pour bien négocier votre prêt immobilier. Pour ce faire, il est conseillé de faire miroiter à votre établissement financier tout ce que vous pourrez lui apporter.

Gardez en tête que pour la plupart des banques, les taux et les crédits immo attractifs leur servent d’appâts. Ces produits d’appel sont destinés à séduire les profils d’emprunteur les plus intéressants. Alors, si vous avez une excellente situation professionnelle, un patrimoine élevé ou des revenus confortables, envisagez de transférer l’ensemble ou la grande partie de vos comptes dans la nouvelle banque et de contracter un ou des produits financiers. Cela va vous offrir un meilleur levier de négociation.

Opter pour un courtier en prêt immobilier

Vous ne savez pas comment bien négocier un crédit immobilier, la meilleure réponse est de laisser faire un professionnel dans ce domaine. Envisagez donc de faire appel aux services d’un courtier spécialisé en immobilier. Il se chargera de comparer les offres pour dénicher la meilleure qui correspond à votre profil d’emprunteur. Par ailleurs, il va négocier avec les établissements financiers pour obtenir les conditions les plus attractives.

Il s’arrangera pour réduire le taux d’assurance du crédit ou pour supprimer les frais de dossier. Fort de ses expériences antérieures, ce spécialiste saura identifier quelle banque convient le mieux à vos besoins et à votre profil. Il pourra aussi déterminer les points faibles de votre demande de prêt immobilier et vous appuiera pour constituer un dossier solide. Son objectif est d’obtenir les meilleures conditions de crédit pour vous.

error: Content is protected !!