16 avril 2024

Comment fonctionne l’assurance en cas d’incendie ?

assurance incendie habitation

Les incendies sont parmi les accidents les plus fréquents, mais qui sont heureusement couverts par la plupart des assurances habitation. C’est pourquoi iIl est très important de souscrire à une assurance incendie habitation, car dans la vie quotidienne, on ne peut pas toujours échapper à tous les accidents.

Les incendies sont parmi les sinistres les plus fréquents, mais qui sont heureusement couverts par la plupart des assurances habitation. Ces dernières pourront vous indemniser vos biens mobiliers et immobiliers sinistrés en respectant le contrat que vous avez signé. Comment faire donc pour profiter de son assurance incendie habitation en cas d’incendie ? Et que couvre exactement l’assurance ? Vous allez retrouver la réponse à ces questions ainsi que d’autres détails dans ce qui suit.

Que couvre l’assurance en cas d’incendie ?

L’assurance habitation n’a jamais été obligatoire pour les propriétaires, contrairement aux locataires, sauf qu’elle est recommandée dans tous les cas puisqu’elle couvre de nombreux accidents et dégâts qui peuvent arriver fréquemment dans la vie de tous les jours.

En France, les incendies domestiques sont la cause de mort de presque 800 personnes par an, surtout en hiver avec l’utilisation des chauffages, sans parler des dégâts matériels qu’ils peuvent causer. Il serait alors mieux d’avoir une formule d’assurance qui couvre les dommages dus à cet incident.

En cas d’incendie, l’assurance sera chargée de vous indemniser tous vos biens mobiliers et immobiliers affectés par cet accident. Ceci en respectant un certain plafond désigné sur le contrat que vous aurez signé.

Plus on a des objets de grande valeur, plus il devient important de souscrire à une bonne assurance. Parmi les assurances les plus recommandées, on distingue l’assurance habitation multirisque. Celle-ci comprend plusieurs formules et couvre plusieurs risques, y compris le risque d’incendie.

Il faut noter que l’indemnisation d’un appareil électrique endommagé doit être faite par un autre type d’assurance qui est « l’assurance dommages électriques ».

Comment profiter de son assurance en cas d’incendie ?

Si vous voulez profiter de votre assurance en cas d’incendie, vous devez contacter votre assureur dans un délai de 5 jours. Ce dernier va vous ouvrir un dossier dans lequel vous allez mettre certains détails comme :

  • vos cordonnées et votre numéro de contrat ;
  • la date de l’incendie ;
  • vos estimations globales des dommages et de leurs montants ;
  • l’origine de l’incendie si vous la connaissez.
  Déclaration d'incendie à l'assurance : quelle procédure ?

Ce dossier vous permettra de demander une expertise qui a pour but d’estimer vos pertes financièrement. Il est important de savoir que lors du remplissage des formulaires, vous devez faire très attention aux valeurs des objets endommagés, car en effet, le calcul de l’indemnisation se fera par rapport à leurs prix au moment de l’incendie et non pas quand vous les avez achetés. Il faut également faire attention à ce que les frais de l’expertise soient couverts par l’assureur et que ceci soit clairement mentionné dans votre contrat.

Une fois le dossier ficelé, vous serez contacté par un expert qui viendra sous rendez-vous pour vérifier votre déclaration et faire un calcul plus détaillé de vos pertes et de vos indemnisations. Dans le cas où vous seriez d’accord avec l’expert, il contactera votre assureur pour passer à l’étape suivante qui est l’indemnisation. Sinon, vous demandez une contre-expertise avec un autre expert qui sera le plus souvent à vos frais.

Des règles à respecter pour profiter de son assurance habitation

Afin de bien profiter de son assurance en cas d’incendie, il est obligatoire de respecter certaines règles qui ont pour but de minimiser au maximum ces accidents mortels. Car dans certains cas, si durant l’expertise, il est prouvé que ces règles n’ont pas été respectées, vous risquez de payer des pénalités au lieu d’avoir des indemnisations.

Tout d’abord, il est obligatoire, depuis mars 2015, d’avoir un détecteur de fumée chez soi. Il est également obligé de faire un ramonage des cheminées et des conduits à travers lesquels se fait l’évacuation de la fumée du chauffage, au moins une ou deux fois par an. Ceci est imposé par le règlement sanitaire départemental.

Une autre opération qui doit être obligatoirement réalisée pour éviter les risques des incendies, c’est de débroussailler aux abords de la propriété.

Si au moment de l’expertise, le spécialiste remarque que l’une de ces règles n’est pas respectée, selon le contrat de votre assurance, vous pouvez avoir des pénalités et dans tous les cas, vous n’allez certainement pas profiter de votre indemnité en cas d’incendie.

error: Content is protected !!